samedi 13 mars 2021

Nils Lindberg: Sax Appeal & Trisection (Dragon, 1960-1963).



Dragon DRCD 220 (1992). 

Rolf Billberg (saxophone alto sur 1-5, 7), Allan Lundström, Harry Bäcklund (saxophone ténor sur 1-4, 6, 7), Lars Gullin (saxophone baryton sur 1-5, 7), Nils Lindberg (piano), Sture Nordin (contrebasse), Conny Svensson (batterie). Europa-Film Studios, Sundbyberg, Suède, 10 février 1960. 

1. Curbits (Nils Lindberg) 5:06
2. Play for Love (Nils Lindberg) 4:20
3. Birdland (Roland, Ventura, arrangé par Nils Lindberg) 5:33
4. Brand New (Nils Lindberg) 3:12
5. Just a Take (Lars Gullin, Rolf Billberg) 5:26
6. Blues for Bill (Nils Lindberg) 5:23
7. Zodiac (Nils Lindberg) 4:31

Idrees Sulieman, Jan Allan (trompette), Sven Olof Walldoff (trompette basse), Eje Thelin (trombone), Olle Holmqvist (tuba), Rolf Billberg (saxophone alto), Bertil Löfdahl, Harry Bäcklund (saxophone ténor), Erik Nilsson (saxophone baryton), Nils Lindberg (piano), Sture Nordin (contrebasse), Sture Kallin (batterie). Stockholm, 18 décembre 1962. 

8. Trisection I - Preludium (Visa), Moderato (Lindberg) 6:04
9. Trisection II - Valse, Moderato (Lindberg) 5:55
10. Trisection III - Finale, Allegretto-Allegro (Lindberg) 5:03

Les mêmes plus Lars Samuelsson (trompette), Conny Svensson (batterie) remplace Kallin. 19 décembre 1962. 

11. Day-Dreaming (Lindberg) 5:31

Les mêmes moins Sulieman, Samuelsson, Walldoff, Holmqvist et Bäcklund. 7 janvier 1963. 

12. Ars Gratia Artis (Lindberg) 4:15

Les mêmes que sur 11 moins Samuelsson. 19 décembre 1962. 

13. Joker (Lindberg) 5:29

1-7 originalement parus sur Sax Appeal (Barben BLP 1004), enregistré par Olle Swembel et produit par Emil Bourin. 

8-13 originalement parus sur Trisection (Columbia SSX 1004), enregistré par Rune Persson et produit par Håkan Elmquist, SKAP. 

Remasterisation digitale: Torbjörn Samuelsson, Digitalfabriken. 
Photos: gracieuseté de Nils Lindberg (pochette), Bo Trenter (dos), gracieuseté de Orkester Journalen (livret). 
Design graphique: Nilla Westin/Ordagrann. 
Réédition produite par, notes de pochette: Lars Westin. 

Aucun commentaire: