mardi 5 août 2008

Je mange de ce pain-là...

Ideal Bread: The Ideal Bread
KMB Jazz KMB015

Voici un curieux produit: un CD-R numéroté (édition de 250 copies) emballé dans un digipack maison, sur lequel est collée une photocopie avec les titres des pièces et le dessin de la couverture (vous brûlez... pensez à une pièce baptisée "The Duck"...). À l'intérieur, deux autres feuilles photocopiées, l'une avec des renseignements biographiques, l'autre avec les notes du saxophoniste Josh Sinton, qui sait très bien saisir les problèmes liés au répertoire dans le jazz actuel. 

Derrière cette présentation peu invitante se trouve un excellent disque de jazz moderne, qui prend comme point de départ les compositions de Steve Lacy (vous l'aviez deviné), avec lequel Sinton a étudié au New England Conservatory à Boston dans les dernières années de la vie du grand sopraniste. Entouré de musiciens encore peu connus (le trompettiste Kirk Knuffke, le batteur Tomas Fujiwara) et du vétéran contrebassiste Reuben Radding, Sinton a transposé pour son baryton les cinq pièces de l'un de ses albums favoris de Lacy, "N.Y. Capers & Quirks" (hatOLOGY, 1979), plus quelques classiques de la même époque. Pas de déconstruction post-moderne ici, mais pas d'imitation servile non plus. Passée l'exposition des thèmes, les musiciens y vont d'improvisations constrastées, selon les pièces: crescendo menant à un solo de batterie sur "Trickles", solos plaintifs sur "Esteem", pointillisme sur "Capers" et "Kitty Malone", free jazz décapant sur "Bud's Brother" et "We Don't", free bop sur "Quirks" et "The Uh Uh Uh". 

Sinton est un baryton robuste et versatile, dans le sillage de Ken Vandermark. Knuffke est inventif à souhait. Fujiwara est un batteur subtil et efficace. Et Radding est solide comme un roc. Le quartette s'est donné comme mission de "faire pour Steve Lacy ce que Steve Lacy a fait pour Thelonious Monk". Vaste programme... Souhaitons-leur longue vie! 

Josh Sinton dirige également le quartette Holus-Bolus, qui, nous dit-on, combine le rock "garage", le jazz et autres expérimentations. Leur album s'intitule "All Together... All At Once". 

Kirk Knuffke a fait paraître un premier album, "Kirk Knuffke Quartet", chez Clean Feed le printemps dernier. 

Reuben Radding a un CV impressionnant. Ancien étudiant de Mark Dresser à la fin des années 80, il a ensuite joué avec la plupart des musiciens de la scène d'avant-garde new-yorkaise. Il a deux disques sur son étiquette Pine Ear Music: "Fugitive Pieces" et "Intersections". 

Tomas Fujiwara collabore souvent avec le cornettiste Taylor Ho Bynum (il apparaît sur l'excellent "The Middle Picture", Firehouse 12) et avec la saxophoniste Matana Roberts ("The Calling", Utech Records). 

1 commentaire:

apple130674 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.